Le cimetière

Le cimetière

Le cimetière paysager : une transition respectueuse des traditions

En 2005, Gestel, en phase de développement, a mené une réflexion sur l’agrandissement de son cimetière communal dont la construction remontait à la fin du XIXème siècle. Le nombre de concessions disponibles diminuant, il était important pour les élus d’amorcer un nouveau projet. Ils ont alors fait le choix d’une extension sous la forme d’un cimetière paysager pour répondre à l’évolution de notre société et de ses rites funéraires.

 

Prendre en compte l’évolution des rites funéraires

Lorsqu’elle a lancé ce projet voici près de dix ans, la municipalité a dû prendre en compte les évolutions des rites funéraires qui se sont profondément modifiés depuis deux décennies. Le recours à la crémation par de nombreuses familles a été un élément important de ce dossier quant à l’espace à réserver pour le dépôt des urnes ou la dispersion des cendres au sein de cette extension. Il fallait également assurer une transition entre l’ancien cimetière et le nouveau et créer ainsi une continuité entre les deux zones. L’achat de terrains, en partie boisés, d’une surface totale de 3 500 m2, permettait la création d’un espace agréable de promenade pour toutes les générations.

 

Le cimetière paysager : accompagner les mutations des rites funéraires

La Bretagne, terre de traditions, a toujours démontré un profond respect à ses défunts. Du Moyen Age où les églises servaient de lieu de sépulture jusqu’au XVIIIème siècle où les cimetières s’installent à la périphérie des villes, les Bretons perpétuent les traditions de respect à leurs morts par le recueillement, l’entretien et le fleurissement des tombes. La crémation, il y a encore vingt ans, restait une pratique confidentielle. Mais la société évolue, les jeunes d’aujourd’hui, n’ont plus le même rapport aux défunts. Les hommages aux disparus ne sont pas rendus que dans les seules cérémonies religieuses. Le recueillement et l’adieu se font de plus en plus dans les crématoriums.

 

Respecter les familles et l’esprit du projet

Contrairement à l’ancien cimetière, organisé en rangées et colonnes de sépultures, le cimetière paysager comprend des concessions engazonnées dont les aménagements répondent à des critères précis en termes de dimensions et d’aménagements (mise en place d’une stèle ou des objets funéraires) et ce afin de garantir une harmonisation et un esthétisme du lieu. Les cendres peuvent aussi être inhumées, des emplacements ayant été prévus dans le cimetière paysager engazonné. Une zone est réservée au jardin du souvenir, plus récemment appelé « lieu de dispersion », exclusivement destinée à la dispersion des cendres de la crémation.

L’aménagement et l’entretien du jardin du souvenir sont à la charge de la commune. Cet endroit est soumis à une règlementation très stricte et respecte la philosophie des personnes qui ont fait le choix de reposer en communion avec la nature.

 

Contact : Gisèle Padellec 02 87 80 12 44

Contact par Email

Voir la page état civil en cliquant ici

logo-gestel-small

MAIRIE DE GESTEL

1 Place Colonel Müller
56530 Gestel
Tél. : 02 97 80 12 44
Fax : 02 97 05 41 17
Contacts